Si la sophrologie ne se substitue en aucun cas à la médecine, elle est de plus en plus reconnue par le corps médical en tant que thérapie complémentaire à la médecine traditionnelle et à la psychologie.

Son efficacité séduit tant par sa rapidité d’action que par son peu de contre-indications.

La sophrologie, créée par un neuropsychiatre, permet notamment d’alléger dans certains cas les traitements médicamenteux anxiolytiques et antidouleurs.

La personne accompagnée est alors plus autonome dans sa prise en charge.

Problème de sommeil, sclérose en plaque, acouphènes, douleurs chroniques, fibromyalgie, cancer etc… la liste est longue !

De plus en plus de médecins font appel à des sophrologues pour un meilleur accompagnement de leurs patients à ces différentes pathologies.

Orientée vers une meilleure prise de conscience positive du corps et de ses sensations, la sophrologie permet d’améliorer la perception de son corps et ainsi de mieux l’accepter.

Tout en considérant son monde extérieur, non pas comme une fatalité mais plus comme une réalité à laquelle il faut s’adapter, les techniques qu’utilise la sophrologie ont toutes une conséquence positive sur la santé.

Le sophrologue va accompagner la personne dans sa problématique afin qu’elle retrouve son bien-être et améliore positivement son quotidien.